LES ELUS DU VIN DEFENDENT LE PATRIMOINE

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Colloque  qui s’est tenu dernièrement  à Beaumes de Venise organisé par l’Académie Amorim et l’Association Nationale des Elus de la Vigne et du vin (ANEV) à l’occasion de ses 10 ans d’existence, a permis de  positionner l’ANEV comme défenseur du patrimoine vitivinicole de la France et moteur dans cette démarche. En effet comme l’a souligné fort justement André Deyrieux (fondateur de winetourisminfrance.com) il y a un patrimoine architectural dont l’inventaire a été fait, un inventaire du patrimoine culinaire de la France existe (cf : demande Unesco). Dans chacun de ces inventaires il y a du patrimoine vitivinicole (bâtiments, lieux, vins, cépages, accords mets et vins). Michel Grégoire, vice-président de l’ANEV et vice-président du conseil général de la Drôme a fait remarquer que tout ce patrimoine vitivinicole n’avait jamais répertorié et qu’il avait besoin d’être défendu. Le co-président Philippe Martin a dit que l’ANEV demanderait  au ministre de la Culture, qui a dit désirer que le patrimoine français soit mieux mis en valeur, quelles mesures il compte prendre en faveur du  patrimoine vitivinicole. L’ANEV demande d’ores et déjà que soit mis en œuvre un inventaire national  du patrimoine vitivinicole. Cet inventaire est maintenant dévolu aux Régions. L’Anev demandera- dès ce mois-ci-  à  des correspondants dans chaque vignoble (Alsace, Aquitaine, Bourgogne, Beaujolais, Champagne, Languedoc Roussillon,  Vallée du Rhône,  Corse, Provence, Vallée de la Loire) d’établir un pré-inventaire d’après les documents qu’ils possèdent ou après interrogations des conservations du patrimoine. Chaque département a pris des options qui peuvent être différentes de l’un à l’autre. On pourra donc demander si ce premier inventaire global existe déjà ou s’il peut être fait rapidement.

Signalons quelques éléments du Patrimoine existants qui viennent à l’esprit uniquement dans la région où a eu lieu le colloque : le muscat de Beaumes de Venise, La Clairette de Die ….Les vignes en terrasses de Tain l’Hermitage, des dentelles de Montmirail, le coteau de Brézème…. La villa du Mollard de Donzère, Le Château de Suze, La Commanderie des Costes du Rhône, L’Université du vin….On voit combien l’inventaire national sera important.

Début  2010, il faudra collationner  pour chaque région viticole les pré-inventaires, ce  qui permettra à l’ANEV de commencer à agir pour faire avancer l’inventaire final qui demeure le but premier. Après d’autres actions viendront…

 

Photo : la table ronde de l’ANEV lors  du colloque avec P. Martin, coprésident de l’ANEV,M. Grégoire et A. Deyrieux, A. Ignace (BalmaVenitia) et R. Tinlot ( président de l’Académie Amorim)

 

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »