BALMA VENITIA : UNE CAVE A L’AVANT-GARDE

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

  les dirigeants présentent le premier Muscat « Bio ».

les dirigeants présentent le premier Muscat « Bio ».

Dans chaque vignoble il existe une cave qui est précurseur. Dans les Côtes du Rhône méridionales ce rôle est, sans conteste possible, tenu par la cave Balma Vénitia de Beaumes de Venise. C’est ce qu’ont voulu réaffirmer les dirigeants de Balma Vénitia, le président Claude Chabran, le vice-président Stéphane Meissonnier, le trésorier Christophe Surle et le directeur Thierry Dayre lors d’un rendez-vous. Après avoir été les premiers à commercialiser  toute leur production en bouteilles puis les premiers à obtenir les normes Iso 9001 ( en 1996) puis Iso 14001 (cave et vignoble en 2001), puis avoir ouvert le premier restaurant dans une cave , les 180 vignerons de la cave mettent tout en œuvre pour garder leur spécificité. S’il est un domaine où ils sont précurseurs c’est sur le développement durable et ils le prouvent encore, en ce moment, en continuant d’aller toujours de l’avant. Ils ont toujours été des pionniers dans la protection de l’environnement et de leur terroir avec un engagement volontaire au travers de la signature de la charte VIVRE (Vignerons Investis en Viticulture Respectueuse de l’Environnement) dès 1995, une charte dans laquelle ils s‘engageaient à respecter la réglementation et le consommateur en lui garantissant un produit sain et de qualité supérieure, à réduire les risques de pollution des eaux, de l’air et des sols et à protéger l’équilibre naturel de l’environnement et la beauté des paysages. Dans la droite ligne de cette politique forte et soutenue, l’ensemble des Vignerons de Balma Venitia  vient d’obtenir en 2010 la qualification « Agriculture Raisonnée » - norme AFNOR- et c’est le directeur-adjoint national qui viendra leur remettre le 8 avril prochain. Dès 2008, un certain nombre de vignerons se sont également engagés dans la conversion de leur vignoble en agriculture biologique. Le premier Muscat de Beaumes de Venise bio sera disponible dès la récolte 2011 ; il est déjà disponible en conversion à l’agriculture biologique. Parallèlement ils ont développé des instruments pour assurer une commercialisation continue sur tous les marchés ( des CHR à l’export en passant par le caveau et la grande distribution).C’est ainsi que depuis deux ans sont nées des structures telles que « Vignobles de Balma Venitia »   chargée de vendre les vins de la cave dans le secteur traditionnel CHR . Pour mieux répondre aux attentes de ce secteur « Vignobles de Balma Venitia » dispose d’une gamme spécifique de vins de la cave qu’elle complète éventuellement avec des vins provenant d’autres producteurs. Puis « Vignobles la Coterie » qui est une SICA (société d’intérêt collectif agricole) regroupant les caves de : Balma Venitia, Les Coteaux de Visan, de Villedieu, de Roaix-Séguret et de la Courtoise à Saint Didier.Son objet est la vente dans le circuit grande distribution et à l’export des vins des caves adhérentes, complétés éventuellement par des vins d’autres caves ou domaines. « Vignobles la Coterie » a également développé sa propre gamme de vins couvrant les principales appellations de la Vallée du Rhône méridionale. Les autres structures sont le restaurant « Le Dolium » qui attaque sa 4ème saison et le Caveau, fleuron de la cave , ne vendant que des vins de Balma Venitia et qui avec 200 000 visiteurs  annuels écoule 450.000 bouteilles et réalise 20% du chiffre d’affaires de la cave. Avec ses nouveaux produits, ses nouveaux conditionnements, la cave de Beaumes de Venise est bien armée pour continuer à être précurseur dans toutes ses appellations.

 

 

 

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »