BALMA VENITIA : UN DIRECTEUR EMBLÉMATIQUE S’EN VA

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Thierry Dayre, le directeur de Balma Venitia depuis  plus de 22 ans vient de partir à la retraite. Il avait mis son imagination et son sens de la rigueur au service des vignerons de l’Appellation. D’abord à la cave de la Gaillarde à Valréas, puis au Cellier de l’Enclave des papes il avait su faire apprécier ses qualités mais c’est vraiment à Beaumes de Venise qu’il a donné la dimension de son talent au monde de la viticulture. Sous la houlette de deux présidents , Alain Ignace puis Claude Chabran, il a initié ou participé, inventé ou dynamisé puis budgétisé nombre des réalisations qui ont permis à la cave de figurer depuis 20 ans parmi les leaders nationaux de la profession et ce toujours discrètement. Des avancées aussi bien dans les domaines techniques ( agrandissements, investissements),  cultural ( Charte VIVRE, normes Iso), communication (Balma Venitia, Internet), oenotourisme (Le Dolium, caveau) que gestion des contraintes économiques (création de Sica La Coterie, fusion ) . Avec lui la cave aura passé, sans encombre, le cap du troisième millénaire avec les atouts pour pérenniser son avenir et celui des vignerons qui lui doivent tant. C’est pourquoi ils étaient nombreux, avec le personnel, en début de mois pour lui dire un au revoir cordial.

Thierry Sansot, l’œnologue de la cave délivra un commentaire de dégustation,  s’adressant  plus au futur retraité qu’au Nabuchodonosor qu’on lui avait offert, et qui se changea en compliment : « Ce vin s’adresse à l’âme des humains. Sous des atours sombres et ombrageux c’est dans le reflet de l’étoffe que se devine la subtilité de ce cru. Réservé presque cérébral l’invitation à la pensée précède la fulgurance du style : Flamboyant. La palette aromatique est riche et s’exprime sur un registre varié : senteurs fauves, effluves florales mais c’est à l’agitation et a l’aération que les arômes se répandent et s’entrechoquent. Assurément l’élégance des grands et l’harmonie des crus bien nés ! En bouche l’émotion encercle la tendresse des tanins sauvages. La légère dureté du grain s’estompe rapidement et s’esquisse alors une pureté fine et soyeuse. La magie opère c’est dur à l’extérieur et tendre à l’intérieur. Iconoclaste et charmeur ce Beaumes de Venise pour un potentiel de garde illimité. Non avec la tête oui avec le cœur semble-il susurrer pour nous enivrer ! ».

Ce sont maintenant les citoyens de Nyons (dont il est premier adjoint depuis 12 ans) et de la Communauté de Communes du Val d’Eygues (dont il est président) qui bénéficieront de ses compétences.

Photo : Thiery Dayre, un directeur discret mais efficace et Claude Chabran ( de g à d).

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »